Un grand moment d’émotion lors de la projection du film « Et je choisis de vivre »


Un grand moment d’émotion partagé ce 16 septembre par 180 personnes, lors de la projection du film « Et je choisis de vivre », qui traitait de la thématique du deuil.


Ce film, plein d’émotions, de tendresse, d’amour et de force de vie a été réalisé par Nans Thomassey et Damien Boyer d’après l’histoire vraie d’Amande.


À tout juste 30 ans, Amande perd son enfant. Pour se reconstruire, elle entreprend alors un parcours initiatique dans la Drôme, accompagnée de son ami réalisateur, Nans Thomassey. Ensemble, et sous l’œil de la caméra, ils partent à la rencontre d’hommes et de femmes qui ont, comme Amande, vécu la perte d’un enfant.


Dans un des témoignages du film, une maman dit : « les vivants ferment les yeux des morts et les morts ouvrent les yeux des vivants ». Ce message fort était présent tout au long du film, au travers des témoignages et des rencontres.


Le film fut suivi d’un débat animé par Armelle Six, auteure, enseignante de vie, qui a participé au tournage du film et par Jennifer Marini, psychologue clinicienne au CHC de Liège. Toutes deux ont insisté sur l’’importance de laisser une place aux émotions du deuil au cœur de la vie et sur la nécessité de lever le tabou sur la mort et le deuil.


La soirée, qui était co-organisé par la FAPS (Formation en Algologie Pédiatrique Soins continus et palliatifs) et l'équipe de Sémiramis, s’est terminée avec un verre de l’amitié durant lequel les participants ont eu l’occasion de prolonger leurs échanges.

© 2018-2020 SÉMIRAMIS ASBL / VZW  N° BE 465.481.125 - TOUS DROITS RÉSERVÉS / ALLE RECHTEN VOORBEHOUDEN